Le ciet tout autour-Amanda Eyre Ward

Publié le par Orchidee

Texas, en plein été.

Trois portraits de femmes dont les histoires vont se rejoindre.

 

Karen.

Elle est dans le "couloir de la mort" et attend son heure.

Le mercredi, elles se préparent pour la Fiancée de Satan, qui doit arriver après le déjeuner. Elles sommandent une lampe et une radio à l'intendance, sur le compte de Tiffany. Karen fait le lit dans la cellule vide et met des draps propres. Toute les femmes du Couloir de la Mort, qui utilisaient la cellule comme espace de rangement, en ont retiré leurs affaires personnelles pour permettre à la Fiancée de Satan de repartir du bon pied.

 

Franny.

Médecin à New-York, future mariée, elle souffre de n'avoir pas pu sauver une enfant de la mort.

-Franny, écoute-moi. Il est normal de prendre ce travail à coeur. nous ne sommes pas des robots. " Il marqua une pause,cherchant des mots dont elle se souviendrait. "L'important, c'est de ne pas ramener tes soucis à la maison".

 

Celia.

Elle est veuve depuis cinq ans, bibliothécaire. Elle cherche tant bien que mal à donner un sens à sa vie.

Donc, je feuillette le catalogue et je vois la blonde dans son bikini et ça me fait penser à des temps meilleurs.

A une époque où personne ne l'avait laissée tomber, où je n'étais pas mariée et où par conséquent mon mari ne s'était pas fait abattre à bout portant. Une époque où je ne comprenais pas la fragilité du monde, où j'ignorais que l'on pouvait tout vous arracher avant que vous vous soyez rendu compte de ce que vous aviez à perdre.

 

Si je n'avais pas connu Henry, je n'aurais pas connu ces matinées au lit, avec les pages de journal étalées sur les couvertures [...] Je n'aurais pas vécu cette soirée sur le  Riverwalk à San Antonio, àmanger des pâtes aux fruits de mer à la lueur de la bougie (...] Je n'aurais pas senti Henry remplir ma vie.

Est-ce que ça en vaut la peine ? Parfois, je me le demande. Sije n'avais pas été emplie de Henry, je ne me sentirais pas aussi vide à présent.

 

 

Chaque chapitre du roman est un morceau de vie de ces trois femmes. Karen décrit les relations entre chacune des femmes du "couloir", comment elle fait pour survivre dans l'attente et comment elle se prépare à la fin.

Franny, elle, a envie d'échapper à cette vie qu'elle semble n'avoir pas choisit. Celia retrouve peu à peu goût à la vie.

Avec comme point final, forcément, la mort de Karen, les liens entre ces trois femmes ont le temps de se révéler. Qui sont-elles les unes par rapport aux autres ? que vont-elles s'apporter ?

Dans une ambiance moite et aride, Amanda Eyre Ward arrive à mener le lecteur dans les profondes inquiétudes de ces trois femmes. Comment passe-t-on de femme "normale" à criminelle ? avons nous tous en nous une part de folie ?

 

Un livre intense, plein d'émotions.


D'autres avis

 

Theshopauroundthecorner : Eyre Ward nous livre un plaidoyer contre la peine de la mort, très finement écrit, par petites touches, à partir du ressenti de ces femmes.

 

Lire et écrire : Sur un thème douloureux et difficile, on retrouve là de magnifiques portraits de femmes.

Littérature passion :C'est un récit sur la condition des femmes dans l'univers carcéral, et pourtant  il y a énormément d'humanité dans ce livre, et beaucoup de passages très touchants.

 

 

 

Publié dans Lectures

Commenter cet article

Philippe D 27/11/2010 06:48



Un livre sûrement très intéressant mais j'ai trop de livres en attente.


bon weekend



Orchidee 27/11/2010 12:42



@PhilippeD : moi aussi beaucoup de livres en attente ...



anjelica 24/11/2010 12:55



je ne me rappelle plus pourquoi mais je n'avais pas spécialement apprécié cette lecture ...



Orchidee 26/11/2010 22:09



@anjelica : la construction ?



Valérie 24/11/2010 11:32



Un thème passionnant. Est-ce un roman récent?



Orchidee 26/11/2010 22:09



@Val : non ce n'est pas un roman très récent (genre dernière rentrée littéraire)  ... mais c'est le premier roman d'amanda eyre ward, c'est un roman contemporain quand même :-)