Voix off- Denis Podalydes

Publié le par Orchidee

Denis Podalydes livre dans cet essai toutes les "voix" qui l'ont construit.

Des voix pour trouver sa voie.

Voix d'acteurs de théâtre (Jean Vilar en tête), voix des gens de sa famille (grands-parents, parents, et frères), voix qu'ils s'inventent dans ses jeux avec son frère, voix des hommes de télé, ... et sa propre voix.

A travers ses voix qu'il adore, qu'il imite, qu'il cherche, Denis Podalydes raconte aussi des brides d'enfance, l'histoire de sa famille, ses expériences théâtrales et cinématographiques.

 

 

Voix de X*

Amour des postillons.

Longtemps je cherche à obtenir cet effet qu'à mes yeux cet acteur produit volontairement :lâcher, à chaeque phrase, une telle bordée de postillons que le jet mousseux ainsi bordé dans l'espace-surtout lorsqu'il se découpe dans la lumière d'un projecteur- donne aux mots de théâtre une forme visible, la preuve de leur particulière substance, attestant du même coup l'engagement total, organique, dionysiaque, de l'artiste.

 

 

 

J'ai vraiment aimé cet essai, d'autant plus , je crois, que j'aime les lectures théâtalisées, le théâtre (j'ai donc une certaine sensibilité aux voix... ).

Les phrases sont souvent courtes, le style hachurée , des confidences intenses émergent de ce jeu de voix. Un regret, peut-être : lu en poche, je n'avais pas le CD de support ...


 

D'autres avis

A l'ombre du cerisierImpossible de ne pas succomber au vrai charme d’un livre qui nous invite à la découverte de l’univers des arts. Denis Podalydès réussit à parler de voix, à les figurer, à les faire vivre, uniquement avec des mots.

 

Laetitia Beranger  : Se raconter en creux. A travers les autres mais plus particulièrement à travers le souvenir de ces voix rencontrées et qui résonnent encore.

 

 

 

 

Publié dans Lectures

Commenter cet article

bzzz 03/11/2010 21:51



Je l'ai croisé devant la Comédie Française... J'ai mis un certain temps à me rappeler de son nom. Je ne fréquente sans doute pas assez les théâtres...



Orchidee 04/11/2010 07:52



@bzzz : je ne suis pas certaine de le reconnaitre dans Paris ... ça va ?



Laetitia BERANGER 03/11/2010 14:45



Je venais te dire que les soeurs de Tchekov sont reprises à l'Athénée Jouvet comme tu les as loupées à la Comédie française. Et je suis ravie de voir par la même occasion que tu as toi aussi
été sensible à Voix off ;-)



Orchidee 04/11/2010 07:51



@Laetitia : Merci pour l'info !