Le goût des pépins de pomme- Katharina Hagena

Publié le par Orchidee

Le goût des pépins de pomme est celui de la nostalgie, du souvenir, des souvenirs de famille qu'Iris découvre, revit suite au décès de sa grand-mère, Bertha.

P_pins_de_pommes

D'une vie de citadine, Iris se retrouve projetée dans une vie à la campagne parce que sa grand-mère a fait d'elle la nouvelle propriétaire de la maison de famille.

Que faire : fuire cette maison et ses douleurs ou accepter le poids des souvenirs qu'ils soient doux ou durs ?

J'écrivais encore des lettres à l'époque, je croyais encore à cequi est écrit, à ce qui est imprimé, à ce qui peut être lu. Cela ne devait pas durer. Entre temps, j'atais devenue biblitothécaire à l'université de Fribourg, je travaillais avec les livresn j'achetais les livres, il m'arrivait même d'en emprunter. Mais lire ? Autrefois oui, et même plus qu'il n'eut fallu, je lisais tout le temps, au lit, en mangeant, à bicyclette aussi.Fini, terminé. Lire signifie collectionner, et collectionner signifie conserver, et conserver signifie se souvenir, et se souvenir signifie ne pas savoir exactement, et ne pas savoir exactement signifie avoir oublié, et oublier signifie tomber, et tomber doit être rayé du programme.

 

Iris se remémore les histoires de chacun des membres de sa famille, sa mère, ses tantes, sa cousine, son amie, son grand-père, Bertha... Quels liens chacun d'eux a-t-il avec cette maison ?

 

Iris prend conscience que les jeux d'enfance "bouffe-tout" vécus dans le jardin ont étaient aussi des moments où Iris et sa cousine se jugeaient, se testaient.

Iris évolue dans les pièces, dans le jardin, le lac et à chaque lieu des souvenirs reviennent....

En même temps, son caractère affirmé se trouve un peu chaviré parce que le notaire n'est autre que le frère d'une ancienne amie à elle dont elle se moquait auparavant...

 

Iris fuit l'oubli. Elle se cherche. Elle fuit l'oubli aussi parce que ce fut le symptôme de la maladie de Bertha. Une perte progressive de mémoire où au fur et à mesure Bertha ne reconnait plus ses filles, et doit même quitter sa maison chérie pour un foyer. Ne pas oublier ou se souvenir ?

 

Il y a quelquechose d'implacable dans le désir de conservation. Et pourtant, l'oubli total ne serait-il pas une manière d'abolir dignement, au lieu de s'acharner à sauvegarder ?

 

 

 

J'ai aimé partagé les souvenirs d'Iris, ressentir avec elle les odeurs de l'armoire, la rosée dans la campagne, le goût des pommes... un peu comme quand on ouvre une maison fermée depuis longtemps : ça sent la poussière mais dans cette poussière la joie des événements anciens lui donne une douceur excquise.

Ce n'est pas un roman glauque, les souvenirs sont égayés par la rencontre entre Iris et le Notaire...

Une belle histoire, à découvrir si vous aimez les vieux vétements, la naphtaline ... mais tout ça dans le bonheur !!


D'autres avis

 

La goulue littéraire

 

Très beau billet chez le goût des livres

 

L'ivresse

Publié dans Lectures

Commenter cet article

Bénédicte 11/05/2010 23:27



c'est un livre tendre et sensible, un roman d'atmosphère et de sensations au service de la mémoire Un très bon moment de lecture



Orchidee 13/05/2010 10:42



@Bénédicte : oui j'ai beaucoup aimé !



l'or des chambres 24/04/2010 20:36



Je viens de craquer pour ce livre... Je pense qu'il me plaira. Merci pour ton très jolie billet !



Orchidee 25/04/2010 13:42



@L'or des chambres : J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi !



Stephie 24/04/2010 13:51



Chic, il me tarde de le lire !



Orchidee 25/04/2010 13:41



@Stephie : oui, j'ai adoré, j'espère que toi aussi !



La plume et la page 23/04/2010 22:45



J'essaie de ne pas craquer quand je le vois au rayon livres de l'hypermarché du coin. Il faut d'abord que je fasse baisser ma PAL!



Orchidee 24/04/2010 10:53



@la plume et le page : j'ai résisté une fois à l'achat et la deuxième j'ai cédé ...


ma PAL croule mais ... j'ai encore acheté trois livres ... dur de contrôler le virus !



In Cold Blog 23/04/2010 13:18



C'est tentant... et la couverture est si jolie



Orchidee 24/04/2010 10:52



@ICB : j'ai vraiment aimé la poésie du livre ...