Intimité- Hanif Kureishi

Publié le par Orchidee

Nicolas Demorand avait parlé avec fougue de ce roman un matin de mai, nous promettant qu'en lisant ce roman nous aurions accés à l'intégralité des pensées d'un homme dans sa vie amoureuse.

 

Autant le dire tout de suite, je suis moins emballée que lui, même si ce roman ne me laisse pas indifférente.

Sur ma table de nuit en ce moment

Effectivement, le récit est celui des pensées d'un homme au cours d'une soirée où il a décidé de quitter sa femme.

Il se rémémore leur rencontres, ses maitresses, la relation doucement construite avec ses enfants, les difficultés de son couple, la rencontre avec la psychologue, les bons et mauvais conseils d'amis sur le "pourquoi rester en couple malgré le conflit".

Il se  prépare à partit comme il irait au combat, conscient aussi qu'en s'éloignant de sa femme, il changera a tout jamais sa relation avec ses deux enfants.

 

Quelques semaines plus tôt, Susan et moi avosn rendu visite à un couple marié depuis près d'un an. En chemin, j'ai exposé ma théorie réconfortante selon laquelle les gens se marient lorsqu'ils touchent le fond du désespoir, moyennant quoi le besoin d'un certificat est le signe indubitable d'une affection déclinante.

 

Le discours est net, beaucoup plus que les pensées de notre héros, qui divague dans l'ensemble de ses souvenirs...et qui -selon moi- mériterait d'être un peu plus franc envers sa femme ....

 

Comme nous sommes rarement désillusionnés ! Je ne quitte pas cet Eden malheureux seulement parce que je ne l'aime pas, mais parce que je veux devenir quelqu'un d'autre. Le rêve, ou le cauchemar, de la famille heureuse, nous hante tous ; c'est l'une des rares idées utopiques que nous conservons encore. Moyennant quoi, je crois malgré tout en l'amour. Nous commençons dans l'amour et nous sommes prêts à affronter de nombreux ennuis pour demeurer dans cette condition pendant le restant de nos jours. N'est-ce pas l'état dans lequel les hommes et les femmes ont leplus de chance de s'épanouir ? Alors les gens se surpassent : les sadiques deviennent plus doux, les banquiers plus généreux, ...

 

Ce n'est pas un roman très optimiste sur le couple et sa condition, est-ce pour autant un roman réaliste ?

Un moment de lecture intéressant, auquel j'ai eu un peu de mal à accrocher complétement : j'ai trouvé le héros assez froid et distant, trop pragmatique.

Un roman troublant par sa construction narrative : pensées présentes, anciennes, événements se mélangent dans une belle salade.

 

J'ai aussi beucoup aimé lire des morceaux de texte à mon homme...  


 

D'autres avis

Monde à lire

 

Les tartines de Sidonie, elle aussi encouragée par N Demorand.

 

 

Commenter cet article

valérie 20/08/2010 20:07



J'ai découvert cet auteur très récemment avec ses nouvelles à paraître à la rentrée. Je ne suis pas emballée non plus.  



Orchidee 21/08/2010 14:34



@val : étrange comme auteur, non ?



Tulisquoi 16/08/2010 20:01



hop, je note ! Ca m'a l'air intéressant !



Orchidee 16/08/2010 20:20



@tulisquoi : les avis sur ce livre sont partagés !



Kathel 16/08/2010 12:08



J'ai bien aimé la lecture de Quelque chose à te dire, son dernier roman, et aussi, auparavant, du Bouddha de banlieue et Black album...
Intimité est celui qui me tente le moins, trop personnel peut-être, et ton avis me le confirme.



Orchidee 16/08/2010 20:19



@Kathel : je note que je n'ai peut-être pas commencé par le meilleur !