La chambre aux échos- Richard Powers

Publié le par Orchidee

 

Le Nebraska... le vide, la nature et le lieu de passage des grues lors de leur migration. Karine a tout fait pour fuir ce lieu depuis plusieurs années. Pourtant, en cette nuit de 2002, elle s'y rend à vive allure : son seul frère -Mark- a été victime d'un grave accident de voiture, il est en réanimation.

"Karin Schluter ? Ici l'hôpital du Bon Samaritain de Kearney. Votre frère a eu un accident"

 

Commence pour elle un dur combat : Celui d'une soeur qui a toujours tout fait pour son frêre et qui doit retrouver sa place auprès de son "nouveau frêre", celui d'après l'accident.

 

Il était redevenu celui qu'elle avait aperçu pour le première fois, à quatre ans, depuis le palier du deuxième étage- ce ballot de chair enveloppé dans une couverture bleu layette, que ses parents ramenaient à la maison. Son souvenir le plus lointain : deboout en haut de l'escalier, elles sedemandent pourquoi sa mère et son père perdent leur temps à gazouiller devant cette chose plus stupide que les chats du quartier.

 

Même si au début c'est avec bonheur que Karine constate les progrés physiques de Mark, elle doit se rendre à l'évidence, c'est un homme nouveau devant elle, un homme qui ne reconnait plus sa soeur.  Elle doit aussi faire face aux limites de la médecine.

 

Docteur Hayes " de la persévération. Il imite ce qu'il entend

- s'il peut prononcer un mot, ça doit bien avoir un SENS pour lui ? ( Karine)

- là vous touchez à des questions auxquelles la neurologie ne sait pas encore répondre."

 

Victime d'un tarumatisme cranien, Mark est persuadé que sa soeur n'est qu'une espionne jouant le rôle de sa soeur.  Un syndrome de Capgras. Que faire ?

Le seul indice qui s'offre à Karine et Mark  est le message laissé dans la chambre de Mark en réanimation :

Je ne suis personne
mais ce soir sur la North line
DIEU me conduit jusqu'à toi
pour que tu puisses vivre
et ramener quelqu'un d'autre

Qui est cet ange gardien ?

 

Le secret se cache dans les champs vides. Mais, les champs ça repousse : les récoltes de l'été recouvrent déjà les indices. Il lui faut un témoin mais, à  part les oiseaux, personne n'a vu ce qui s'est passé. il ne lui reste plus qu'à cjoper une grue, une de celles qui se trouvaient au bord de la rivière.

 

Karine contacte Weber, un neuro-scientifique, écrivain prolifique dans la tourmente, pour lui venir en aide.

 

Elle (Karine) s'était raccrochée à la médecine, comme auretfois sa mère à l'Apocalypse.

 

Pour chacun des personnages il y a un combat à mener :  Karine cherche à retrouver sa place de soeur, Mark  son ange gardien et sa vraie soeur, Weber veut exister de nouveau...

Mark : J'ai un trés sale présenntiment à propos de ma soeur. Ca fait quoi maintenant ?six mois. Rien, même pas un mot.

 

D'autres personnages se mêlent à leur quête, les anciens amis de Mark (Bonnie, Rupp, Cain), la garde malade dévouée (Barbara), l'amant (Daniel) ...

 

Ce livre a plusieurs aspects : le combat, la description d'une amérique au capitalisme débordant, la nature, les relations familiales , la vie...

 

  Vieillir, ça consiste à accumuler des conneries dont on est obligé de s'excuser ensuite. Qu'est ce que ce sera quand on aura soixante-dix balais ?

 

Un livre troublant, intriguant, prenant jusqu'au bout, tendrement rythmé par la migration des grues.

Les personnages sont tous intéressants, en proie aux doutes, aux peurs.

 

J'adore

 

D'autres avis positifs

Cuné avait adoré ,  ou
ou chez bookomaton

Publié dans Lectures

Commenter cet article

anjelica 12/12/2008 22:55

Contrairement à une majorité, je n'avais pas accroché au précédent 'le temps où nous chantions' alors je ne tenterais pas celui-ci !

Orchidee 14/12/2008 10:26


... à voir , j'ai acheté la chambre aux échos...


keisha 07/12/2008 18:10

Je n'ai lu ton article qu'en diagonale car ce titre est prévu dans mon challenge ABC. Après Le temps où nous chantions, un de mes coups de cœur 2008 !

Orchidee 07/12/2008 21:18


@keisha : c'est vrai que moi aussi je ne lis pas toujours les commentaires positifs en entiers , de peur d'en savoir trop. J'ai acheté vendredi en version poche le temps où nous chantions, parce
que tous les commentaires me le recommandent !


Ys 07/12/2008 11:57

J'ai noté "Le temps où nous chantions", chez Keisha je crois. Cet auteur recueille de plus en plus d'avis enthousiastes sur la blogosphère ces temps-ci.

Orchidee 07/12/2008 21:18


@YS : j'ai acheté vendredi "le temps où nous chantions" pour continuer sur ma lancer de l'auteur


C. Sauvage 05/12/2008 15:47

Powers est un bon écrivain. Même si ces grues m'ont un peu ennuyé. J'ai préféré, et de loin, le somptueux "Le temps où nous chantions". Cette véritable symphonie me berce encore, deux ans après sa lecture.

Orchidee 05/12/2008 16:46



@C sauvage : Merci pour ta visite et , je pense aux vues de ta recomandation et d'autres critiques sur blog qu'il me faut lire "le temps où nous chantions"



Bookomaton 05/12/2008 13:11

Livre troublant, dense, poétique... une réussite ! J'avoue tout de même avoir été un petit peu déçue par la fin.

Orchidee 05/12/2008 15:22



@bookomaton : même sentiment pour la fin du roman, mais tout le reste est tellement agréable