Les grands mères-Doris Lessing

Publié le par Orchidee

Nul besoin de présenter Lessing depuis son prix nobel de littérature l'an passé.

Un roman court, un roman qui joue avec les limites de la morale sans frôler dans l'obscène ou le vulgaire. C'est avec tendresse que nous sont décrites ces grands-mères quasi incestueuses.
C'est aussi avec distance que nous partageons leur histoire : pas de grosse description des questions intérieures qui pourraient naître chez ces femmes... Le lecteur reste toujours à distance des personnages, sans doute un choix de l'auteur ...

 De même, il n'y a pas de bien et de mal dans ce roman, juste des gens qui s'aiment et prennent du plaisir à la vie et sont heureux ainsi. C'est peut être ça le bonheur : arrêter de se formaliser, de juger et prendre du plaisir.

On se pose des questions sur jusqu'où peut on aller par amour, la "vertu", sans pour autant prétendre obtenir des réponses précises. A découvrir parce que c'est Lessing mais peut être pas le meilleur.

Publié dans Lectures

Commenter cet article

anjelica 07/11/2008 16:10

je me le suis notée, je n'ai pas encore lu cette auteure.

enna 03/11/2008 23:22

Je me souviens avoir bien aimé cette histoire de femmes qui ont une vie bien moins sage et rangée qu'elles n'en ont l'air. Des histoires d'amours pas très conventionnelles, mais pleines d'émotions.Très bien écrit, tout est dans l'atmosphère un peu hors du temps.